Assurance véhicule utilitaire : comment ça marche ?

Contrat d’assurance utilitaire | Assurer un utilitaire | Résilier son assurance

Un contrat d’assurance véhicule utilitaire lie une compagnie d’assurance et une entreprise. L’assurance s’engage à indemniser l’assuré en cas de sinistre, si les circonstances de ce dernier rentrent dans le cadre des conditions du contrat. En contrepartie, l’assuré verse à la compagnie d’assurance une rémunération annuelle appelée « prime ».

 

Le contrat d’assurance véhicule utilitaire

Les clauses d’un contrat d’assurance véhicule utilitaire sont divisées en deux parties.

  • Les conditions générales

    Cette partie du contrat d’assurance utilitaire pro est commune à tous les assurés. Elle détaille et explique les garanties « standard » souscrites par l’assuré. On y trouvera donc forcément la garantie de Responsabilité Civile, cette dernière étant une clause « standard » (non spécifique à l’assuré) obligatoire.

  • Les conditions particulières

    Cette partie constitue une adaptation des conditions générales à la situation de chaque assuré. Certaines garanties peuvent y être complétées : inclusion des rétroviseurs dans la garantie bris de glace par exemple. Dans le cas d’une assurance véhicule utilitaire, elle peut également permettre à l’employeur de préciser dans quel cadre le collaborateur peut utiliser l’automobile : uniquement pour les trajets bureau-domicile, uniquement en semaine, semaine et week-end, dans le cadre privé, etc.

 

Comment faire assurer un utilitaire ?

Vous pouvez souscrire votre assurance véhicule utilitaire auprès de plusieurs interlocuteurs :

  • Un représentant d’une société d’assurance : agent général d’une grande compagnie ou agence bancaire.
  • Un courtier d’assurance.
  • Une souscription directe à une assurance pour véhicule utilitaire, sans intermédiaire. Cela est rendu possible par Internet.

 

Comment résilier son assurance véhicule utilitaire ?

La résiliation du contrat d’assurance pour véhicules utilitaires peut venir de l’une ou l’autre partie.

L’entreprise assurée peut résilier le contrat :

  • A l’échéance prévue, en prenant soin de respecter le préavis indiqué dans les clauses
  • Si elle vend la camionnette ou la fourgonnette
  • En cas de majoration de la prime par l’assureur
  • En cas de déménagement

L’assureur peut quant à lui résilier le contrat d’assurance véhicule utilitaire si :

  • L’entreprise ne paie pas les primes
  • L’entreprise émet de fausses déclarations
  • Le collaborateur utilisateur est en état d’ivresse lors d’un accident
  • Le collaborateur utilisateur fait l’objet d’une suspension de permis de conduire de plus d’un mois

Vous savez désormais comment débute et se termine un contrat d’assurance auto. Avant de souscrire celui de votre entreprise, n’hésitez pas à demander gratuitement plusieurs .